Facebook Twitter Flickr RSS

Le ministère ouvre le dialogue avec la FCPE 93 !

 

 

La consultation sur le socle commun est nécessaire et souhaitée par le FCPE. Néanmoins, son organisation sur le temps scolaire n'était pas acceptable, cela n'a d'ailleurs pas été accepté par la très grande majorité de CDPE départementaux.
Cette opposition sur la méthode a conduit de nombreux CDPE, dont celui de Seine-Saint-Denis, à déposer des actions en justice, ouvrant de fait la voie à une judiciarisation de la vie scolaire.

 

A ce titre, nous souhaitons attirer votre attention sur le fait que toutes les actions en justice qui ont été jusqu'au bout ont été déboutées par les tribunaux (Paris, Val-d'Oise, etc.). Cette impasse juridique fait écho au fait que seul notre département n'a pas bénéficié du report pour notre académie, alors même que la rectrice reculait devant la FCPE 77, leur permettant ainsi de retirer le dit référé.

 

Comme la FCPE 93 l'a affirmé, cette discrimination de notre département n'est pas acceptable. A ce titre, nous sommes d'ailleurs toujours dans l'attente de la décision de justice concernant notre propre recours, nous vous informerons dès son résultat.

 

Cette situation atteste d'une nette dégradation de nos relations avec nos partenaires de la communauté éducative. En effet, il n'est pas imaginable que dans les conseils d'école, ou les conseils d'administration ce soit le recours à la justice qui prime sur l'intérêt de l'enfant.

C'est pour cette raison que nous avons manifesté notre mécontentement au Directeur Académique des Services de l'Education National ce lundi 13 octobre au matin devant l'inspection académique de Bobigny.

 

La FCPE 93 a obtenue rapidement son rendez vous au ministère le soir à 19h00.

 

La délégation de la FCPE 93 a signifié au cabinet de Madame la Ministre, la nécessité d'un plan d'urgence pérenne pour notre département afin de trouver une solution aux absences des enseignants non remplacés. Il s'agit désormais d'accompagner ce plan et définir un véritable pacte de responsabilité pour l'éducation en Seine-Saint-Denis.

 

Nous avons aussi évoqué la mise en place d'un observatoire des absences, afin de nous appuyer sur que vivent réellement les élèves et les familles et ainsi pouvoir apporter des réponses concrètes aux difficultés.

 

Nous leur avons aussi fait part des difficultés spécifiques à notre département, et nous avons avancé des propositions en lien avec notre projet éducatif ; un calendrier de travail va être arrêté prochainement.

 

Nous vous tiendrons informés des évolutions des discussions, en comptant sur la mobilisation de toutes et tous pour « donner de l'élan » à l'Ecole de la Seine-Saint-Denis.

 

Contact FCPE 93 : 01 41 60 81 10